Add Slider

Add Services section

La Maison des Lanceurs d’Alerte se mobilise aux côtés de 30 autres organisations pour améliorer la protection des lanceurs d’alerte et la prise en compte de leurs alertes en France. En 2019, le Parlement européen a adopté une directive qui doit être transposée en droit français avant le 17 décembre 2021. Cette directive est une occasion exceptionnelle de faire de la France une référence internationale en matière de soutien aux lanceurs d’alerte. Saisissons-la !

Les organisations mobilisées

ritimo

Association d’enfants souffrant du Syndrôme de l’Anti-Convulsivant

Syndicat National des Journalistes

Solidaires Finances Publiques

CFDT-Journalistes

Amis de la Terre France

The Signals Network

Informer n’est pas un délit

Syndicat National des Journalistes CGT

Ugict CGT

foodwatch

Nothing2Hide

Sherpa

Inf'OGM

Attac

Institut Veblen

Transparency International France

Fédération Syndicale Unitaire

France Nature Environnement

Ma Zone Contrôlée

CFDT Cadres

Sciences citoyennes

Anticor

BLOOM

Syndicat de la magistrature

Ligue des Droits de l'Homme

Réseau Sortir du nucléaire

OneVoice

Maison des Lanceurs d'Alerte

Greenpeace France

Solidaires

ritimo

ritimo

Ritimo est un réseau d’organisations qui partagent l’idée que la construction d’un monde plus juste et plus solidaire exige de comprendre pour agir et nécessite d’accéder à des informations plurielles, critiques et diversifiées. Son travail éditorial contribue à rendre ces informations accessibles aux publics, en privilégiant les sources associatives, alternatives et indépendantes.

Le réseau accueille et informe le public dans plus de 75 lieux ressources en France sur les enjeux de la solidarité internationale et du développement durable. Ritimo renseigne aussi ce public sur les moyens d’agir, au niveau local comme au niveau global, en France et à l’international, et relaie et appuie des campagnes de mobilisation citoyenne.

L’association conçoit et produit des publications, outils pédagogiques, dossiers, etc., pour alimenter la réflexion et fournir les outils nécessaires aux débats d’idées et à la recherche d’alternatives.

Ritimo organise également différents types de formations (notamment destinées aux publics associatifs), dispose de l’agrément national d’association éducative complémentaire de l’enseignement public et est habilité à dispenser de la formation professionnelle (Datadock).

Association d’enfants souffrant du Syndrôme de l’Anti-Convulsivant

APESAC

Marine Martin, lanceuse d’alerte du scandale de la Dépakine, a créé l’APESAC en 2011. Mère de deux enfants victimes de la Dépakine, elle décide de mettre de côté sa carrière professionnelle pour créer l’association APESAC.

L’APESAC est une association agrée par le Ministère de la Santé, reconnu d’intérêt générale. Elle travaille quotidiennement à la diffusion de l’information sur les dangers liés à la prise d’anticonvulsivants pendant la grossesse et la mise en place de mesures de prévention. Elle œuvre aussi pour les demandes de réparations.

L’association accompagne aujourd’hui plus de 7 336 victimes sur tout le territoire national à qui elle apporte au quotidien : informations, soutien, accompagnement et conseils ; dans leurs démarches médicales, administratives, scolaires, psychologiques et judiciaires. Elle organise aussi, sur tout le territoire national, des rassemblements régionaux avec des médecins, spécialistes, avocats…

Syndicat National des Journalistes

Syndicat National des Journalistes

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ) a pour mission la défense de la profession, de la déontologie, des salaires, de l’emploi et des conditions de travail, l’information et la formation syndicale.

Solidaires Finances Publiques

Solidaires Finances Publiques

Première force syndicale de la DGFiP, Solidaires Finances Publiques, sur la base de ses valeurs, de ses pratiques et engagements auprès d’organisations partenaires (Attac, Visa, Coming…), recherche toujours l’efficacité syndicale pour les personnels et est également au service des grandes solidarités. Les principes de Solidaires Finances Publiques reposent sur : la proximité (auprès des personnels de la DGFIP via son réseau militant, la défense d’un service public au plus proche des populations) ; la technicité avec une maîtrise reconnue en matière de gestion RH, de fiscalité, de dépenses publiques, … ; la combativité en portant la voix des personnels à tous les niveaux et en se mobilisant pour agir pour un monde plus juste et solidaire ; la solidarité notamment en portant un idéal en matière de fiscalité juste, pour une réelle utilité et efficacité sociales des services publics, en défendant avec conviction celles et ceux qui sont victimes d’injustices. Pour Solidaires Finances Publiques, « la force du nous » fait sens  car elle permet d’agir avec toutes et tous pour faire émerger un monde plus juste, plus humain, plus solidaire !

CFDT-Journalistes

CFDT-Journalistes

La CFDT-Journalistes, qui rassemble 600 journalistes en France répartis dans 24 syndicats, prolonge l’action de L’Union syndicale des journalistes CFDT, héritière du Syndicat des journalistes français (SJF), né en 1886, deux ans après la loi qui légalise les syndicats.

La CFDT-Journalistes se veut le moteur de tout ce qui peut faire progresser la profession : négociations de branche, commissions et conseils paritaires commission de la carte d’identité des journalistes professionnelle, commission arbitrale, commission paritaire nationale pour l’emploi et la formation des journalistes.

Notre syndicat est très investi dans les enjeux-clé comme la protection des sources, la déontologie, la représentation à l’international (Fédération européenne et la fédération internationale des journalistes) et dans la lutte contre la précarité dans la profession.

Nous sommes d’inconditionnels défenseurs de la déontologie, indispensable à une pratique libre et responsable de notre profession ; d’inconditionnels défenseurs de la liberté de la presse aussi, et nous nous ferons entendre aussi fort que nécessaire chaque fois que quiconque tentera de la bâillonner.

Nous sommes enfin très exigeants sur les valeurs fondamentales des relations entre les journalistes et la société. D’où notre engagement en faveur de la protection des lanceurs d’alerte et tous ceux qui participent à la recherche, la production et la diffusion d’une information de qualité accessible à tous.

Amis de la Terre France

Amis de la Terre France

La fédération des Amis de la Terre France est une association de défense des droits humains et de l’environnement, indépendante de tout pouvoir économique, politique et religieux. Créée en 1970, elle a participé à la fondation du mouvement écologiste français et à la formation du premier réseau écologiste mondial Friends of the Earth International, présent dans 73 pays et réunissant 2 millions de membres sur les cinq continents.
En France, les Amis de la Terre forment un réseau d’une trentaine de groupes locaux et de groupes associés autonomes qui agissent selon leurs priorités locales et relaient les campagnes nationales et internationales sur la base d’un engagement commun en faveur de la justice sociale et environnementale.

Les Amis de la Terre militent pour une transition vers des sociétés soutenables au Nord comme au Sud. Nous nous mobilisons et promouvons la participation des citoyens aux prises de décisions publiques et menons des actions sur le terrain, aux niveaux local, national et international.

Nos grands axes de campagne :
> lutter contre l’impunité et l’influence des multinationales
> mettre fin aux financements privés et publics pour les énergies nocives
> promouvoir une transition juste et soutenable
> défendre la souveraineté alimentaire grâce à l’agroécologie paysanne
> lutter contre la surproduction et la surconsommation

The Signals Network

The Signals Network

The Signals Network est une organisation a but non-lucratif aux États-Unis et en France. Sa mission est de soutenir les lanceurs d’alerte qui ont partage des informations d’intérêt public avec la presse, ainsi que les enquêtes collaboratives de médias internationaux afin de tenir responsables les acteurs de méfaits.

Informer n’est pas un délit

Informer n’est pas un délit

Le collectif « Informer n’est pas un délit » rassemble des journalistes issus de la presse écrite, de la radio, de la télévision et de l’Internet. Il a pour vocation de mener des combats citoyens pour défendre la liberté de l’information.

Le collectif s’est créé de manière informelle en janvier 2015, en réaction à l’introduction d’un “secret des affaires” dans le projet de loi dite “loi Macron”. La mobilisation conduit alors le ministre de l’Economie à retirer l’amendement concerné. Mais quelques mois plus tard, la Commission Européenne prévoit une directive instaurant un secret des affaires à l’échelle européenne, très restrictif et nocif pour la liberté de l’information.

Avec ses partenaires de la coalition “Stop secrets d’affaires”, le collectif s’est mobilisé de bout en bout, de l’ébauche de la directive à son application en droit français, pour limiter la portée de ce “secret des affaires”. Nos arguments n’ont pas été entendus, mais nous continuons à dénoncer les dangers, désormais bien réels, que fait courir le secret des affaires à l’information des citoyens et à la liberté de la presse.

Le collectif se mobilise également sur d’autres sujets, en fonction de l’actualité et des sollicitations dont il fait l’objet : statut des lanceurs d’alerte, concentration des médias, cas de censure, pressions sur les journalistes et les rédactions, procédures judiciaires…

Syndicat National des Journalistes CGT

SNJ-CGT

Le Syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT) lutte pour la défense des conditions de travail des journalistes, en particulier les plus précaires d’entre eux.

Il prend également part à de nombreux combats pour la défense des libertés fondamentales, dont les libertés syndicales, la liberté de manifester, la liberté d’expression, la liberté d’informer mais aussi celle d’être informé.

A l’origine de la création de la coordination #StopLoiSécuritéGlobale, avec les autres syndicats de journalistes et la Ligue des Droits de l’Homme, le SNJ-CGT est fer de lance dans la forte mobilisation entamée en novembre 2020 contre les dangers portés par la loi dite de « sécurité globale ».

Le SNJ-CGT revendique l’indépendance des journalistes vis-à-vis des actionnaires qui possèdent les médias dans lesquels ils travaillent. Les interventions des « milliardaires de la presse » sur la ligne éditoriale des médias qu’ils possèdent représentent un danger majeur pour la démocratie.

La lutte pour la liberté d’expression, la liberté d’informer et d’être informé met également en évidence les intérêts communs étroits qui existent entre lanceurs d’alerte et journalistes. Le SNJ-CGT, en lien notamment avec la Fédération internationale des journalistes (FIJ), la Fédération européenne des journalistes (FEJ), l’Ugict-CGT, mais aussi la Maison des lanceurs d’alerte, Eurocadres ou encore Informer n’est pas un délit, a pris part à de nombreuses actions et coalitions dans le domaine.

Ugict CGT

Ugict CGT

L’Ugict-CGT, créée en 1963, est la structure interprofessionnelle dont s’est dotée la CGT pour rassembler les cadres et professions intermédiaires.

Elle permet aux 80 000 Ingé, Cadres et Techs syndiqué·e·s à la CGT et affilié·e·s à l’Ugict-CGT de définir leurs revendications et de décider de leurs actions, elle contribue à la construction des convergences et des solidarités entre les différentes catégories de salarié·e·s. L’Ugict-CGT traite de thématiques telles que le droit à la déconnexion, la reconnaissance des qualifications, la transformation numérique, le management alternatif ou le rôle contributif de l’encadrement.

L’UGICT-CGT revendique de longue date un droit d’alerte, de refus et d’alternative, pour permettre un plein exercice de la responsabilité professionnelle. Avec Eurocadres, son organisation Européenne, l’UGICT-CGT a depuis 2014 coordonné de nombreuses coalitions pour exiger un statut pour les lanceurs d’alerte ou combattre le secret des affaires. L’UGICT a participé à la défense de nombreux lanceurs d’alerte, et notamment Antoine Deltour (Luxleaks), Stéphanie Gibaud (UBS), Céline Boussié (IME Moussaron), Alexandre Berthelot et Guylain Cabantous (Haemonetics/EFS). A l’occasion des rencontres européennes des lanceurs d’alerte qu’elle organisait en novembre 2019 à Paris, l’UGICT a édité un guide des lanceurs d’alerte.

foodwatch

foodwatch

Fondée en 2002 en Allemagne par Thilo Bode en réaction au scandale de la vache folle, foodwatch est également présente aux Pays-Bas depuis 2009, en France depuis 2013, à Bruxelles, et en Autriche depuis fin 2020.

foodwatch est une ONG indépendante européenne. En France, c’est une association loi 1901.

foodwatch défend les droits des citoyens et citoyennes à plus de transparence dans le secteur alimentaire et à l’accès à une alimentation saine.

A travers ses actions de lanceur d’alerte et de mobilisation, foodwatch fait la lumière sur les pratiques de l’industrie alimentaire afin qu’elles changent et que les autorités publiques fassent véritablement respecter nos droits.

Face à l’opacité du marché alimentaire en France et en Europe, nous menons des enquêtes pour révéler des informations et scandales au grand jour. Face à l’impunité, nous nommons et exposons les responsables pour qu’ils rendent des comptes. foodwatch développe ainsi un véritable contre-pouvoir citoyen face aux lobbies de l’industrie agroalimentaire et crée un espace de débat public, là où il est trop souvent confisqué.

Nos activités couvrent des thèmes variés liés à notre alimentation : scandales et fraudes alimentaires, transparence sur l’étiquetage et emballages trompeurs, impact de notre alimentation sur la santé, menaces des accords de libre-échange, etc.

Nothing2Hide

Nothing2Hide

Nothing2Hide est une structure associative qui s’est donnée comme objectif d’offrir aux journalistes, avocats, militants des droits de l’homme, “simples” citoyens, les moyens de protéger leurs informations.

Elle travaille sur la technologie comme moyen de favoriser la diffusion et la protection de l’information.

Elle anime des formations à la sécurité numérique et distribue des outils de contournement de la censure.

Sherpa

Sherpa

Sherpa, association loi 1901 créée en 2001, a pour mission de combattre les nouvelles formes d’impunité liées à la mondialisation des échanges économiques et financiers et de défendre les communautés victimes de crimes économiques. Nous œuvrons pour construire un monde où le droit est au service d’une économie juste.

La criminalité économique recouvre deux formes principales, chacune faisant l’objet d’un programme spécifique au sein de Sherpa ; le programme « Globalisation et droits humains », et le programme « Flux financier Illicite ». Pour les mettre en œuvre, Sherpa réunit une équipe d’avocats et de juristes experts ainsi que de nombreux experts et professionnels qui appuient son action pro bono.

Sherpa a déjà obtenu la mise en place de mécanisme de réparation pour des communautés victimes de crimes économiques, des reconnaissances de culpabilité pour des crimes économiques graves à l’égard de multinationales et de dirigeants, et des avancées législatives et politiques qui ont un impact concret sur la définition de l’économie mondialisée.

Inf'OGM

Inf’OGM

Inf’OGM est une association loi 1901 née en 1999.

Elle propose un service unique d’information francophone sur les OGM, les biotechnologies et, depuis 2013, également sur les semences.

Sa mission est de favoriser et de nourrir le débat démocratique par une information critique, indépendante et accessible à tout public.

Attac

Attac

Fondée en 1998, Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) est une association qui milite pour la justice fiscale, sociale et écologique, et conteste le pouvoir pris par la finance sur les peuples et la nature.

Attac est une association indépendante portée par ses adhérent·e·s et ses donateurs·trices (près de 90% de nos ressources proviennent des adhésions et des dons que nous recevons).

Mouvement d’éducation populaire, l’association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations et des mobilisations au niveau local, national et international.

Attac mène des actions pour favoriser le développement d’alternatives et pour mettre sous contrôle citoyen les banques et multinationales prédatrices.

Institut Veblen

Institut Veblen

Association à but non lucratif, l’Institut Veblen promeut les idées économiques et les politiques publiques qui font avancer la transition écologique. A travers nos publications et nos actions nous œuvrons pour une économie plus juste et respectueuse des limites physiques de la planète. 

Notre conviction est qu’avec l’entrée dans l’âge de l’anthropocène, c’est l’humanité tout entière qui fait face à un choix inédit : s’engager dans la transition vers un autre modèle tant qu’il en est encore temps, ou continuer à foncer dans le mur comme si de rien n’était, en attendant les conséquences catastrophiques de la pénurie des ressources, des atteintes à la biodiversité et du changement climatique. Nous voulons peser sur ce choix décisif dont dépend le bien-être des générations actuelles et à venir. Nous voulons le faire sur le plan des idées et des politiques publiques, en montrant qu’il est possible d’affranchir nos sociétés d’un régime de croissance devenu insoutenable, qu’un changement de cap est non seulement nécessaire mais également souhaitable, et que c’est l’enlisement actuel qui menace le bien-être social.

Transparency International France

Transparency International France

Transparency International France est la section française de Transparency International, un mouvement mondial animé par une vision : un monde dans lequel les États, les entreprises, la société civile et les individus dans leur quotidien seraient épargnés par la corruption sous toutes ses formes. Avec plus de 100 sections dans le monde et un secrétariat international à Berlin, nous conduisons le combat contre la corruption pour faire de cette vision une réalité.

Nos valeurs sont la justice, la démocratie, la transparence, la redevabilité, l’intégrité, la solidarité et le courage.

L’affaire des « Biens mal acquis », relative au patrimoine français de plusieurs chefs d’Etats étrangers, et notre mobilisation sur les projets de lois qui ont suivi le choc de l’affaire Cahuzac, ont notamment montré notre capacité à porter dans le débat public le thème de la lutte contre la corruption, en France et à l’étranger.

A travers notre action, nous souhaitons contribuer à sortir par le haut de la crise de confiance qui mine aujourd’hui la démocratie française et le vivre ensemble. Cette question de la confiance dans les institutions, la parole publique et les acteurs économiques est au cœur de nos plaidoyers : sur la transparence du lobbying, sur la prévention des conflits d’intérêts, sur la protection des lanceurs d’alerte ou encore sur l’indépendance de la justice.

Fédération Syndicale Unitaire

FSU

À l’origine, la FSU est une fédération de syndicats relevant du champ de l’éducation, de la jeunesse et des sports, de la recherche, de la culture et de la justice. Aujourd’hui, elle est toujours la première fédération de l’éducation mais aussi la première au Ministère de l’agriculture ou encore à Pôle Emploi, et elle est présente dans les fonctions publiques de l’État et territoriale.

Elle travaille également avec le mouvement associatif et les autres organisations syndicales afin de créer des espaces d’échanges, de réflexion et élaborer des actions communes.

Elle compte 160 000 adhérent-es.

Dès sa création, elle a aussi marqué le paysage syndical par des pratiques nouvelles : modes de fonctionnement internes privilégiant la construction de consensus, parti pris de surmonter la division syndicale (recherche de l’unité d’action, mais aussi de formes de rassemblement permanent du syndicalisme français).

France Nature Environnement

France Nature Environnement

Parce que c’est unis que nous agissons pour protéger la nature et notre environnement.
C’est unis que nous faisons progresser et appliquer le droit de l’environnement.
C’est unis que nous transmettons aux citoyens l’envie de prendre soin de la nature et de s’émerveiller devant elle au quotidien.
C’est unis sur tous les territoires que nous nous mobilisons avec enthousiasme et exigence pour construire le monde que nous voulons.
Depuis 1968, les associations fédérées à France Nature Environnement partagent notre détermination.
Aujourd’hui, la vigilance de nos membres, regroupant plus de 850 000 personnes, permet à notre fédération d’alerter les pouvoirs publics et de saisir la justice quand il le faut, mais aussi de dialoguer avec l’ensemble des parties prenantes pour agir avant qu’il ne soit trop tard.
Nos actions de sensibilisation et d’éducation à la protection de la nature rassemblent autour de notre cause des millions de citoyennes et citoyens chaque année, partout en France.
Cet engagement collectif au service de la nature et de l’environnement, nos militants l’expriment dans plus de 10 000 commissions, partout dans l’hexagone et outre-mer. Leur exigence et leurs expertises sont au coeur de notre action. Ce sont notamment leurs compétences qui forgent notre crédibilité et notre légitimité à intervenir dans le débat public. Notre capacité de travail, d’analyse et de proposition sur l’ensemble des problématiques environnementales fait de France Nature Environnement un acteur incontournable de l’enrichissement des politiques publiques et de l’ensemble des activités socioéconomiques.

Ainsi, forte de ses 3 500 associations affiliées, notre fédération travaille à faire progresser le droit, à construire, avec tous les acteurs de la société, les conditions d’un monde vivable et à transmettre aux citoyens le désir de protéger l’environnement.
Plus que jamais, nos combats, portés par notre action collective, sont essentiels pour inventer le monde de demain.
Un monde vivable.

Ma Zone Contrôlée

Ma Zone Contrôlée

Crée le 5 novembre 2009 suite à plusieurs incidents sur le site nucléaire du Tricastin, nous regroupons des salariés statutaires « EDF-CEA-Orano (Ex Areva) » mais avant tout des salariés d’entreprises sous-traitantes.

En réalisant plus de 80% des activités comme : l’accueil, la radioprotection, la maintenance, le démantèlement, il nous apparaît capital de porter la voix de ces salariés qui œuvrent au quotidien à la sécurité et la sûreté de toutes nos installations nucléaires.

La loi Transparence et Sécurité Nucléaire « TSN » de 2006 lui permet de siéger aujourd’hui dans les « CLI » (Commissions Locales d’Informations pour le public) à : Cadarache, Tricastin, Cruas-Meysse, Romans sur Isère, Golfech, Cattenom dans l’attente d’autres réponses à nos demandes d’intégrations.

Membre du Conseil d’Administration de l’Association des Comités et Commissions Locales d’Informations « ANCCLI », elle apporte, dans les débats sur le nucléaire, la réalité du terrain sur les conditions de travail.

Le dumping social imposé aux salariés de la sous-traitance lors des appels d’offres produit in fine du nucléaire low-cost et elle s’y oppose fermement. Cette précarité organisée n’est un métier pour personne. Les Facteurs Sociaux, les Organisations du travail mis en place et l’Homme sont son ADN de fait.

CFDT Cadres

CFDT Cadres

La CFDT Cadres est l’Union confédérale des ingénieurs et cadres adhérents de la Confédération française démocratique du travail (CFDT). Elle fédère les cadres des secteurs privés et publics.

En nombre d’adhérents et de votants aux élections professionnelles, la CFDT est la première organisation syndicale dans le privé et première chez les salariés cadres en France. Son union confédérale, la CFDT Cadres, a pour mission d’anticiper les mutations du travail et d’innover afin de mieux répondre aux attentes des cadres.

Sciences citoyennes

Sciences citoyennes

Sciences Citoyennes est une association loi 1901 créée en 2002. Elle a pour objectif de favoriser et prolonger le mouvement actuel de réappropriation citoyenne et démocratique de la science, afin de la mettre au service du bien commun.

Anticor

Anticor

ANTICOR est une association fondée en juin 2002 par Éric Halphen et 
Séverine Tessier pour lutter contre la corruption et rétablir l’éthique 
en politique. Son ambition est de réhabiliter le rapport de confiance 
qui doit exister entre les citoyens et leurs représentants, politiques 
et administratifs.

L’association regroupe des citoyens et des élus de toutes tendances 
politiques engagés pour faire respecter la démocratie et lutter contre 
les atteintes à la probité, par-delà leurs divergences d’opinion.

Lors des élections, Anticor défend des propositions éthiques qu’elle 
adresse aux candidats sans en soutenir aucun. Les différents candidats 
et partis sont invités à mettre en oeuvre les propositions de 
l’association.

Avec les lanceurs d’alertes, Anticor s’implique dans des affaires 
judiciaires importantes en signalant au parquet des faits susceptibles 
de recevoir une qualification pénale. L’association est également agréée 
par le Ministère de la Justice et la Haute Autorité pour la Transparence 
de la Vie Publique, ce qui lui permet de relancer des dossiers de 
corruption lorsque la justice ne bouge pas.

Pour agir en toute indépendance, Anticor a choisi de ne bénéficier 
d’aucune subvention. Son financement est assuré uniquement par des dons 
et les cotisations de ses adhérents. L’association veille 
particulièrement à diversifier ses sources de revenus pour préserver 
cette indépendance.

BLOOM

BLOOM

BLOOM est une association de loi 1901 à but non lucratif fondée en 2005 par Claire Nouvian.

BLOOM est entièrement dévouée aux océans et à ceux qui en vivent. Notre mission est d’œuvrer pour le bien commun en créant un pacte durable entre l’homme et la mer.

Nos objectifs sont de protéger l’océan et les espèces marines tout en maximisant les emplois durables dans la pêche et l’aquaculture. Nos priorités sont de mettre fin aux méthodes de pêche destructrices et à l’expansion de la pression de pêche dans le monde, de protéger le milieu marin et d’en préserver sa résilience tout en cherchant à favoriser la pêche artisanale utilisant des méthodes douces pour l’environnement et fortement génératrices d’emplois.

Pour atteindre nos objectifs, l’équipe de BLOOM déploie des actions de sensibilisation, d’éducation et de médiation scientifique ainsi qu’un programme de recherche scientifique stratégique et indépendant. Nous sommes également engagés sur le terrain législatif avec des actions de plaidoyer citoyen, une participation à des consultations publiques et des processus institutionnels. Nos actions s’adressent au grand public ainsi qu’aux décideurs politiques et aux acteurs économiques.

Syndicat de la magistrature

Syndicat de la magistrature

Fondé en 1968, le Syndicat de la magistrature est la première organisation de magistrats à s’être constituée sous la forme syndicale. Il a pour ambition de veiller à ce que l’autorité judiciaire puisse exercer sa mission en toute indépendance, d’agir pour la défense des libertés et des principes démocratiques et de sauvegarder les intérêts professionnels des membres du corps judiciaire. Il revendique à l’égard de tous les pouvoirs qui se sont succédés depuis sa fondation un droit de critique et une indépendance absolue.

Dans un corps très syndiqué, le Syndicat de la magistrature est le deuxième syndicat représentatif, recueillant un quart à un tiers des voix aux élections professionnelles. Il est représenté dans les instances par ses élus au Conseil supérieur de la magistrature, à la Commission d’avancement, dans les instances de dialogue social nationales et locales.

Le Syndicat de la magistrature reste attaché à ses positionnements originels qui associent étroitement la défense des intérêts des magistrats à celle des libertés et principes démocratiques qu’il considère comme indissolublement liés. Inscrivant son action dans l’ouverture à la société civile et au mouvement social, il s’attache ainsi à faire entendre une autre voix pour une autre justice.

Par son action, le SM garantit un pluralisme syndical indispensable en démocratie.

Ligue des Droits de l'Homme

Ligue des Droits de l’Homme

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) est une association généraliste, reconnue d’intérêt général, de promotion et de défense des droits fondamentaux. Elle est de tous les combats pour les libertés, la justice, les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, contre les différentes formes de discriminations depuis plus de 120 ans désormais.

Elle interpelle les pouvoirs publics pour garantir nos droits, elle observe les pratiques policières lors des manifestations, elle va devant les tribunaux aux côtés des victimes d’injustices ou de discriminations, elle assure des permanences d’accès au droit, elle intervient en milieu scolaire pour promouvoir la laïcité, la citoyenneté, elle anime des cinés-débats dans les quartiers ou en zone rurale…

Réseau Sortir du nucléaire

Réseau Sortir du nucléaire

Le Réseau Sortir du Nucléaire est une fédération qui réunit des groupes et associations adhérentes autour de la lutte antinucléaire et les luttes complémentaires.

– Le Réseau soutient et amplifie ces luttes,

– Le Réseau travaille au renforcement du maillage du territoire, donc encourage et suscite l’émergence de dynamiques locales.

– Le Réseau impulse, coordonne et participe à des actions d’ampleur nationale et internationale,

– Le Réseau effectue un travail juridique, médiatique et politique.

OneVoice

OneVoice

One Voice, créée en 1995, agit en France et dans le monde. 

L’association de défense des animaux, radicale et non violente, combat l’exploitation animale et ses conséquences pour les individus concernés, pour la planète et pour les humains. 

One Voice mène des enquêtes, publie des images, fait appel à des experts, entame des procédures en justice, sensibilise le public et est force de propositions pour changer les choses, dans l’intérêt des sans voix et des générations futures. Elle articule son travail autour de six thématiques principales : expérimentation animale, cirques, delphinariums, fourrure et angora, errance féline, chasse.

Maison des Lanceurs d'Alerte

Maison des Lanceurs d’Alerte

La Maison des Lanceurs d’Alerte est une association destinée à améliorer la protection des lanceurs d’alerte en France. Créée en 2018 à l’initiative de 17 associations et syndicats, elle accompagne les lanceurs d’alerte au quotidien et mobilise les décideurs et l’opinion publique pour faire évoluer la législation en leur faveur.

Greenpeace France

Greenpeace France

Depuis sa création il y a une cinquantaine d’années, Greenpeace agit sur terre et en mer selon les principes de non-violence pour protéger l’environnement et promouvoir la paix. Aujourd’hui, nous restons fidèles à cette mission, ainsi qu’à notre totale indépendance financière et idéologique.

Changements climatiques, inégalités grandissantes, injustices sociales, migrations et conflits armés… Tous les grands défis de notre époque, auxquels nous devons répondre de toute urgence, sont intimement liés – tout comme les structures de pouvoir qui en sont à l’origine et les mentalités qui s’en accommodent. C’est pourquoi il est nécessaire de les transformer conjointement.

Greenpeace est présente dans 55 pays, sur tous les continents et tous les océans grâce à ses 28 bureaux nationaux et régionaux et ses trois bateaux. Elle compte plus de trois millions d’adhérent·es et plus de 36 000 bénévoles à travers le monde. Nous plaçons le pouvoir citoyen au cœur de nos campagnes en donnant une résonance au travail de toutes celles et tous ceux qui partagent notre vision, nos espoirs et notre conviction qu’il faut des transformations profondes de nos sociétés.

Solidaires

Solidaires

Aujourd’hui, Solidaires est la première organisation syndicale dans un certain nombre d’établissements, d’entreprises, de services, d’administrations, de ministères…

L’Union Syndicale Solidaires tente ainsi de répondre à la crise du syndicalisme et de participer à sa rénovation pour redonner aux salariés le goût de l’action collective.

Il s’agit de mieux s’organiser pour mieux agir ensemble et éviter les phénomènes d’institutionalisation, de délégation de pouvoir, d’experts, de superstructures que connaissent trop souvent les grandes confédérations.

L’Union syndicale Solidaires, constituée à partir de dix syndicats autonomes, non-confédérés, regroupe actuellement trente-neuf fédérations ou syndicats nationaux.

Les syndicats membres appartiennent à des secteurs professionnels très divers – relevant aussi bien du secteur public que du secteur privé : aérien, banques et finances, culture, éducation, énergie, industrie, métallurgie, Poste et télécommunication, rail, recherche, santé…

Je soutiens financièrement les lanceurs d’alerte !

Les fonds collectés dans le cadre de cette campagne serviront à alimenter un fonds de soutien aux lanceurs d’alerte en l’absence de fonds public dédié.